Les chorales guisséniennes Mouez ar skeiz et Kanarvoris débutent la saison

 

Cette année encore les Dimanches de Brendaouez ont bien commencé: le premier concert de la saison était un double concert : les chorales de Mouez ar skeiz et Kanarvoriz étaient venues remplir tout l'espace de la chappelle (dedans ET dehors) de musique, de chants et de bonne humeur. Compte rendu et impressions d’après concert:


 
 

 Kanarvoriz

Simplicité, joie, bonne humeur tels sont les qualificatifs du groupe Kanarvoriz. Que ce soit sur scène, sur les quais, ou sur une gabarre , c'est toujours la fête dans le groupe et avec leur public. Le groupe a été créé en 2002 et son port d'attache est Guissény.

 
 

Jean Yves Cavarec de la chorale Kanarvoris nous donne ses impressions sur cette soirée :

“ Ici à l’extérieur, dans l’enceinte de la chapelle c’est très bien pour un concert. Nous avons un bon retour en sonorité avec le pignon ouest. Le lieu est un peu clos. Des chants de marins et des chants de Bretagne c’est de la vie et c’est très bien. Tout ça trouve sa place .

Comme avec le festival des contes à la chapelle de St Egarec à Kerlouan, vous faites vivre ce lieu avec des concerts sympas et nous sommes très contents d’y participer. Le public est à la recherche de lieu avec une identité forte.

Il faut bien sûr faire vivre les pierres. Une chapelle fermée c’est la mort assurée”.

 

 

Mouez ar skeiz  Depuis le départ, la chorale s’est attachée à faire vivre le patrimoine polyphonique en langue bretonne, constitué de cantiques, de chorals gallois, de chants de marins et de mélodies traditionnelles harmonisées pour quatre voix. Au fil des années, le répertoire s’est enrichi de quelques morceaux classiques et de chansons en français, anglais, allemand et hongrois.

 
 
 

Après le concert, lors du pot de l’amitié, nous avons aussi recueilli les impressions de quelques membres de Mouez ar Skeiz:

Des anciens choristes ont été un peu surpris de notre prestation et ont manifesté leur envie de revenir chanter avec nous. C’est bon signe. Nous avons l’impression d’avoir fait un pas en avant dans la qualité et la diversité des chants. Nous avons trois volets différents : un breton, un classique et l’autre plus international avec Simon and Garfunkel. Et l’on arrive à avoir un équilibre. Et une touche sud africaine pour finir!”
— Jacques Buttet de la chorale Mouez ar skeiz nous fait quelques retours du public lors du pot de fin de concert
Je pense que tout le monde a Mouez Ar Skeiz, est attaché a Brendaouez: tous les ans le pardon, la troménie avec ses bannières. Ce lieu c’est un peu notre identité. Nous nous produisions lors du pardon de juillet depuis des années.
— Jean Cloarec le président revient sur l’attachement de la chorale à Brendaouez.
Nous serions prêts a reconduire la dormule l’an prochain...
— Nous dit Yvon Decherf qui a apprécié cette formule de petit concert pour lequel la chorale avait préparé 7 ou 8 chants.
 
Michel Thépaut